HISTOIRE - René BRIDEAU

   B-17F  41-24608 BN-S ''Yahoodi''

303rd Bomb Group - 359th Squadron

Au matin du 3 janvier 1943 à 9 h 00, dix-sept B17, appelés aussi "forteresses volantes", décollaient de la base de Molesworth en Angleterre. Tous appartenaient au 303rd Bomb Group répartis en quatre Squadrons, les 358, 359, 360 et 427ème. Trois B17 firent demi-tour suite à des problèmes techniques : le B17 41-24541 Spook piloté par le Major Clemens K. WURZBACH, le B17 41-24605 Knockout Dropper piloté par le Lieutenant Ross C. BALES et le B17 41-24635 The '8' Ball MK II piloté par le Captain William R. Jr. CALHOUN.

Frank saunders et yahoodi t

L'un des B17 du 359th Squadron portait le N° 41-24608 et s’appelait Yahoodi. Il était piloté par le Lieutenant Frank A. SAUNDERS dont c’était la 5ème mission. Ces 14 avions allaient rejoindre en altitude dix B24 du 44th Bomb Group qui avaient décollé de Shipdham,  treize B17 du 91st Bomb Group qui avaient décollé de Bassingbourn, vingt-deux B17 du 305th Bomb Group qui avaient décollé de Chelveston et dix-sept B17 du 306th Bomb Group qui avaient décollé de Thurleigh. D’autres avions avaient décollés des différentes bases mais étaient retournés en Angleterre suite à des problèmes techniques. Ces 76 avions se rassemblaient à 10 h 30 au-dessus de Selsey Bill en Angleterre et se dirigeaient maintenant vers leur cible : la base sous-marine  allemande de Saint Nazaire.

Equipage b17 yahoodi octobre 1942 tr1

SAUNDERS   –   KIRK   –   FORESTER   –   KOSSIS
               Pilot                 Co-Pilot            Navigator           Bombardier    

COZZA  –  CLEVENGER   –   WAGNER   –   HOKLIN   –   CHITWOOD  –  GEROW
   Radio Operator         Engineer/Top         Ball Turret            Tail Gunner     
           Turret Gunner           Gunner              

Le 3 janvier1943 le T/Sgt Victor J. COZZA avait été blessé dans une mission antérieure et le T/Sgt Warren H. GEROW était dans le B-17F 41-24603 Green Hornet piloté par le Lieutenant Ellis SANDERSON. Dans l’équipage du B17 Yahoodi ils ont été remplacés par le Sgt LITTON et le Sgt HIGH qui ne sont donc pas sur cette photo prise en octobre 1942.

Sgt Rufus C. LITTON
Sgt Howard A. HIGH

1Lt     SAUNDERS Frank A

2Lt     KIRK Leonard W

2Lt     FORESTER Oscar F Jr

2Lt     KOSSIS Norman

T/Sgt  CLEVENGER Walter M

S/Sgt  WAGNER Lloyd E

S/Sgt  HOKLIN Leif H

S/Sgt  CHITWOOD Russell O

Sgt     LITTON Rufus C

Sgt     HIGH Howard A 

Pilot

Co-Pilot

Navigator

Bombardier

Radio Operator

Engineer / Top Turret Gunner

Ball Turret Gunner

Tail Gunner

Left Waist Gunner

Right Waist Gunner 

22 ans

22 ans

26 ans

26 ans

20 ans

20 ans

22 ans

27 ans

22 ans

29 ans

Prisonnier

Tué

Prisonnier

Tué

Tué

Tué

Prisonnier

Tué

Tué

Tué 

Le temps était beau, clair et froid. La formation traversait la France : Port en Bessin, Fougères, Nantes, le Lac de Grand lieu… La cible, Saint Nazaire, était en vue. La formation se mettait dans l’axe en alignement pour préparer le bombardement : le 303rd, le 305th, le 91st, le 306th et enfin le 44th Bomb Group. Le B17 Yahoodi se trouvait dans la première vague et à 11 h 30 le Lieutenant Norman KOSSIS, bombardier, larguait les 5 bombes de 1000 lb (453,59 Kg) d’une altitude de 20 000 pieds (6100 mètres) sur la base sous-marine.

Base saint nazaire hauteur

Aussitôt Frank SAUNDERS fit un grand virage sur la gauche et se dirigea vers la mer pour échapper à une FLAK très intense. Malheureusement, un coup direct d’un canon de 105 mm de la FLAK détruisait le moteur droit numéro 3 (baptisé Mary). Le B17 avait subi un choc violent et c’est à ce moment que les chasseurs allemands concentrèrent leurs tirs sur les moteurs gauche 1 (baptisé Dell) et 2. C’était l’enfer ! Le B17 perdait rapidement de l’altitude et avec un seul moteur le crash était inévitable. Sans perdre une seconde, Frank SAUNDERS donna l’ordre à l’équipage de sauter en parachute.

Carte b17 yahoodi

Le Lieutenant Oscar Franklin FORESTER et un autre aviateur (un mitrailleur) ont aussitôt essayé d’ouvrir la trappe de secours la plus proche mais elle ne fonctionnait pas correctement. Pour que le mitrailleur puisse sauter Oscar maintiendra la porte ouverte et trouvera ensuite un autre moyen de sauter en parachute. Le Lieutenant Frank SAUNDERS resta aux commandes avec son co-pilote le Lieutenant Leonard KIRK. Mais désormais ils étaient trop bas pour sauter en parachute et il n’y avait plus qu’à se poser sur la mer. Frank SAUNDERS réussit à faire un amerrissage forcé à 7 miles (47°10’N 02°30’W) au Sud de la Pointe du Croisic. Il était 11 h 45.

Cinq aviateurs emportés au large allaient se noyer ou mourir de froid ; un autre, tombé dans un bosquet, près de la route de La Baule à Guérande, allait mourir de ses blessures. Le Lieutenant Oscar Franklin FORESTER et le Sergeant Leif HOKLIN avaient amerri dans l’eau glacé, près de la côte. Leif HOKLIN, blessé par trois éclats d’obus, portait un gilet de sauvetage percé, gonflé d’un seul côté ; à bout de force, il songea à se laisser couler, mais c’est alors qu’il aperçut un bateau voguant vers lui et comprit alors qu’on allait le sauver (toute sa vie, il conservera un éclat d’obus près de sa colonne vertébrale). Le Lieutenant Oscar Franklin FORESTER et le S/Sgt Leif HOKLIN, secourus par un dragueur de mines allemand étaient alors faits prisonniers.

Frank SAUNDERS et Leonard KIRK montèrent d’abord sur l’épave du B17 qui  coula rapidement. A environ un mile se trouvaient Joachim COSSEC âgé de 37 ans, patron du bateau de pêche Coccinelle basé au port du Croisic, et ses 3 membres d’équipage : Auguste CARIOU (père) 44 ans, Auguste CARIOU (fils) 15 ans et Sylvain LE PAPE 30 ans.

Joachim COSSEC T
Auguste CARIOU - Père
Auguste cariou fils t
Sylvain le pape t

Ils avaient tout vu. Joachim COSSEC dirigea immédiatement son bateau vers l’endroit où était tombé l’avion pour secourir d’éventuels survivants. Pendant ce temps, Frank SAUNDERS et Leonard KIRK, frigorifiés se battaient avec de fortes vagues pour leur survie (on était en janvier). Malheureusement le co-pilote, Leonard KIRK, ne savait pas nager et Frank essayait, malgré le froid et les hautes vagues de le maintenir en vie. Au bout de 40 minutes, Leonard KIRK était mort.

Joachim cossec bateau coccinelle le croisic

Le bateau de pêche arriva sur zone mais l’épave du B17 avait coulé. Au bout d’une demi-heure de recherche, les pêcheurs aperçurent flottants sur l’eau les 2 aviateurs. Ils les  hissèrent à bord du bateau. Mais depuis le crash, les 2 aviateurs étaient restés dans l’eau 1 h 15 à 1 h 30 et  malgré tous les efforts pour le réanimer, Leonard KIRK ne donnait plus signe de vie.Auguste CARIOU - Père et fils Auguste CARIOU, qui avait 15 ans, emmena Frank SAUNDERS dans la cale près du moteur pour le réchauffer. Les pêcheurs lui donnèrent des vêtements secs. Joachim COSSEC mit aussitôt le cap sur le port du Croisic. Le bateau arriva au port vers 14 h 00 où les soldats Allemands, qui avaient tout observé avec leurs puissantes jumelles, les attendaient. Les Allemands conduisirent sous bonne escorte Frank SAUNDERS à la Kommandantur. En passant devant les marins pêcheurs, qui étaient groupés sur le quai, le pilote eut l’audace de faire le V de la victoire. Frank SAUNDERS sera envoyé dans plusieurs camps de prisonniers et en avril 1943 il sera transféré au Stalag Luft III près de SAGAN (actuellement en Pologne). Ce camp est devenu très célèbre grâce au film "La Grande Evasion".

Ces dessins du crash du B17 Yahoodi ont été réalisés par le pilote
Frank A. SAUNDERS
dans son camp de prisonniers en 1943

Frank saunders dessin 1 70           

Frank saunders dessin 2 70

Frank saunders dessin 3 60

Frank saunders dessin 4 60

Ce 3 janvier 1943 la 8th Air Force paya un lourd tribut pour sa  mission sur la base sous-marine de Saint-Nazaire. En effet 7 B17 ont été abattus : le B17 42-5084 Panhandle Dogie du 91st Bomb Group avec 9 tués, les quatre B17 41-24526, 41-24608 Yahoodi, 41-24620, 41-24517 du 303rd Bomb Group avec 34 tués, et les deux B17 41-24501, 41-24470 du 306th Bomb Group avec 14 tués. Dans ces 7 B17 il y a eu 57 tués et dans les avions qui ont atterri en Angleterre 2 tués et environ 12 blessés.

A cette hécatombe il faut ajouter les trois B24 41-23771 E, 41-23808 P, 41-23806 Z du 44th Bomb Squadron qui se sont posés en catastrophe en Angleterre par manque de carburant provoquant la mort de 4 aviateurs et environ 17 blessés.

Un drame supplémentaire arriva le 7 Janvier 1943 lors du retour du B17 41-24469, qui s’était posé à St EVAL, vers sa base de Thurleigh. Le B17, piloté par Lt Robert E. BRANDON, a disparu en mer avec ses 10 membres d’équipage.

Après la guerre 6 aviateurs : 2Lt Leonard KIRK, 2Lt Norman KOSSIS, T/Sgt Walter CLEVENGER, S/Sgt Llyod WAGNER, S/Sgt Russell CHITWOOD et le Sgt Howard HIGH seront portés disparus et leurs noms sont inscrits sur les Tablets of the Missing at Cambridge American Cemetery en Angleterre.

MAIS le corps de Leonard KIRK a pourtant été ramené à terre par le bateau de Joachim COSSEC dans le port du Croisic et livré aux soldats allemands. Les allemands ont sans doute enterré Leonard KIRK avec 2 autres aviateurs dans le cimetière d’ESCOUBLAC mais malheureusement sans mettre de nom sur les tombes. Après la guerre ces 3 tombes seront donc répertoriées comme ‘’Inconnus’’. Les services de recherches Américains transfèreront ces corps ‘’Inconnus’’ au cimetière Saint James (Brittany American Cemetery). Ce cimetière transfèrera ensuite les 3 corps au Ardennes American Cemetery en Belgique qui possédait un laboratoire d’identification des corps ‘’Inconnus’’.

C’est dans ce cimetière que le Sgt Rufus LITTON a été identifié et où il est enterré actuellement. Et le Lieutenant Leonard KIRK et l’autre aviateur ! Ils ne furent pas identifiés. La référence des corps ''Inconnus'' changeait dans chaque cimetière. Par exemple X-244 était un code du Brittany American Cemetery à St James. Malheureusement l’Ardennes American Cemetery n’a pas les tables de correspondance entre les cimetières. Donc Leonard KIRK et un autre aviateur sont enterrés dans l’Ardennes American Cemetery en Belgique dans des tombes marquées ‘’Inconnus’’.

Cimetiere escoublac leonard kirk

Le 24 septembre 2015, après différentes recherches aux USA, j’ai trouvé la famille du First Lieutenant Frank A. SAUNDERS. Malheureusement, il est décédé en 2007. Avec sa femme Marguerite, il a eu 3 filles : Pam, Jane et Mary. Jane m’a fait parvenir le témoignage de son père, des photos et des dessins sur le crash du B17 réalisés en 1943 pendant sa captivité en Allemagne.

***********************************************

INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES

Ce 3 janvier 1943 il y eut malheureusement de nombreuses pertes en avions et vies humaines :

* 44th Bomb Group : 4 tués et 14 blessés dans les crashs des 3 B24.
     13 B24 décollent de la base de Shipdham dans le Norfolk. Suite à des problèmes techniques 3 B24 feront demi-tour. 10 B24 ont participé à cette mission sur Saint Nazaire mais seulement 8 largueront leurs bombes sur la base sous-marine. Les B24 suivaient la formation de B17. (44th Bomb Group Veterans Association).
Sur le chemin du retour vers l’Angleterre, à court de carburant, 3 B24 se poseront en catastrophe sur les bases Anglaises :
- 66th Squadron

* B24 41-23771 E - Pilote 1Lt Ray L. HILLIARD
1 tué (Co-Pilot, Dale K. CANFIELD), 7 blessés.
- 67th Squadron

* B24 41-23808 P (TEXAN) - Pilote Lt J. B. LONG
Il n’y a pas de blessé.
- 68th Squadron

* B24 41-23806 Z (BAT OUTA HELL) - Pilote 1Lt Roy B. Jr. ERWIN
3 tués (Pilot, Roy B. Jr. ERWIN – Co-Pilot, Clark E. SWANSON – Navigator, Thomas G. DEAVENPORT), 7 blessés

* 91st Bomb Group : 9 tués dans le crash d’un B17 + 2 tués et 8 blessés.
     16 B17 décollent de Bassingbourn - 13 B17 ont participé à cette mission sur Saint Nazaire.
- 322nd Squadron – 5 B17 ont participé à la mission sur St Nazaire.
2 blessés.
- 323rd Squadron – 4 B17 ont décollé - 3 B17 ont participé à la mission sur St Nazaire.

* B17 42-5084 Panhandle Dogie - Pilote 1Lt. ANDERSON
9 tués.
- 324th Squadron – 5 B17 ont décollé - 4 B17 ont participé à la mission sur St Nazaire.
1 tué (S/Sgt Glen E. JUSTICE, B17 42-5069 Our Gang) et 1 blessé.
- 401st Squadron – 2 B17 ont décollé - 1 B17 a participé à la mission sur St Nazaire.
1 tué (S/Sgt Joseph J. ZEGLIN, B17 41-24431 The Saint) et 5 blessés.

* 303rd Bomb Group : 34 tués dans les crashs de 4 B17.
     17 B17 décollent de la base de Molesworth - 14 B17 ont participé à cette mission sur Saint Nazaire.
- 358th Squadron

* B17 41-24526 Leapin' Liz - Pilote Lt. James B. CLARK
10 tués.
- 359th Squadron

* B17 41-24608 Yahoodi - Pilote 1Lt. Frank A. SAUNDERS
7 tués.
- 360th Squadron

* B17 41-24620 Snap! Crackle! Pop! - Pilote Capt. Arthur I. ADAMS
7 tués.
- 427th Squadron

* B17 41-24517 Kali - Pilote 1Lt. William H. GOETZ
10 tués.

* 305th Bomb Group : 3 blessés dans les B17 en Angleterre.
     22 B17 ont participé à la mission sur Saint Nazaire. Il n’y aura aucune perte d’avion.

* 306th Bomb Group : 14 tués dans les crashs de 2 B17 et 3 blessés dans les B17 en Angleterre.
     17 B17 décollent de Thurleigh - 17 B17 ont participé à cette mission sur Saint Nazaire.
- 368th Squadron

* B17 41-24501 - Pilote Lt James M. FERGUSON
4 tués.
- 369th Squadron

* B17 41-24470 Sons of Fury - Pilote 1Lt Charles W. B. CRANMER
10 tués.


- 367th Squadron
* B17 41-24469 - Pilote Lt Robert E. BRANDON
Ce B17 n’est pas compté dans les pertes du 3 Janvier 1943 car il a disparu en mer lors de son retour vers sa base de Thurleigh le 7 Janvier 1943.
10 tués.

*******************************************