HISTOIRE - Luc BRAEUER

L’échange de prisonniers de la Rogère le 29 novembre 1944

Le film :https://www.youtube.com/watch?v=enuP-YdCeKM

 Pendant l’hiver 1944, le capitaine de la Croix Rouge américaine Andrew Hodges a traversé 15 fois les lignes allemandes des Poches de Lorient et Saint-Nazaire. Son action courageuse a permis à 149 Américains, Britanniques et Français, prisonniers dans ces deux Poches de l’Atlantique, de retrouver la liberté. Ces échanges de combattants valides négociés localement entre les autorités allemandes et américaines sont un événement unique de la Seconde Guerre mondiale.

 Le 29 novembre 1944, les Alliés récupéraient ici 54 prisonniers qui allaient quitter la Poche de Saint-Nazaire dont nous sommes sur la limite Sud, tenue à l’époque par des FFI (Forces Françaises de l’Intérieur). En échange, les policiers militaires américains faisaient entrer à l’intérieur de la Poche 54 prisonniers allemands, capturés lors de la libération de la Bretagne et volontaires pour retourner dans leurs lignes.

 Le groupe des prisonniers alliés comportait 19 Américains, 3 Britanniques et 32 Français. Selon les règles de l’armée américaine, les 13 soldats qui avaient passé plus de 60 jours en captivité ont pu être directement rapatriés aux Etats-Unis ; les autres sont allés se battre dans les Ardennes ou ont repris le combat à bord d’un avion. Les soldats français, anciens FFI et FTP, ont été envoyés au repos pendant un mois et gardés à l’écart du front.

 Parmi les trois Britanniques se trouvait, gravement blessé après une tentative d’évasion, le Capitaine des forces spéciales Michael Foot. Le capitaine de la Croix Rouge Hodges était allé le voir à l’hôtel Hermitage de La Baule où il était soigné. Lors des discussions avec l’état-major allemand pour définir les modalités de l’échange des prisonniers, les Allemands acceptèrent d’échanger Michael Foot, qui s’était évadé à trois reprises, seulement contre un capitaine allemand décoré de la Croix de Chevalier. L’officier de marine Karl Müller, surnommé « le tigre de la Manche » sera récupéré dans un camp de prisonniers en Angleterre et ramené en avion jusqu’ici pour que l’échange se fasse ! Après la guerre, Michael Foot deviendra professeur d’histoire moderne à Oxford puis Manchester. Surnommé « M. Résistance » en Angleterre, il a publié une vingtaine de livres sur le sujet avant son décès en 2012. 

 Luc Braeuer, conservateur du Grand Blockhaus de Batz-sur-Mer, a pris contact avec M. Andrew Hodges en 2000. Il a aidé une équipe de télévision américaine venue faire un documentaire sur cette histoire dans le Pays-de-Retz en 2003, puis a raconté cette histoire dans le livre « Les incroyables échanges ».

 En 2005, Andrew Hodges est décédé. Le 10 janvier 2010, ses trois petites filles sont venues des Etats-Unis et ont été reçues par la Mairie de La Bernerie-en-Retz. C’est à cette occasion que fut évoquée l’installation de ce panneau historique dans le cadre du Chemin de la mémoire 39-45 en Pays de Retz.

 prisonniers-francais.jpg

  Prisonniers français (collection Grand Blockhaus, Batz sur Mer)

 

prisonniers-allemands.jpg

Prisonniers allemands (collection Grand Blockhaus, Batz sur Mer)

 

prisonniers-americains.jpg

Prisonniers américains (collection Grand Blockhaus, Batz sur Mer)