LES 7 B-17 ABATTUS le 1er MAI 1943

Le 1er mai 1943, les pilotes de la Luftwaffe revendiquèrent la destruction de 9 B17 (8 pour JG2 Richthofen et 1 pour la Eins 2./NAG 13) mais ‘’seulement’’ 7 B17 furent abattus au cours de cette mission sur la base sous-marine de Saint-Nazaire.

 ‘’May 1, 1943 – Lost: 7-B17s were lost: 1 between Chateaubriant and St. Etienne from c/a (42-5780), 1 in target area (41-24610), 1 near Belle Ile (42-5435) and 1 approximately 49°05’N – 02°50’W (41-24547), all for reasons unknown; and 3 in the Brest area from flak (42-29620, 42-5784, 42-5422)’’.

 Les pilotes allemands ont reporté les coordonnées, avec l’altitude, de la destruction des B17 sur les cartes codées de la Luftwaffe mais pas les numéros des B17. Ces coordonnées ne donnent pas obligatoirement la position exacte du crash de l’avion car il peut avoir plané avant de s’écraser. Cependant pour le B17 Black Swan qui a explosé en vol les pièces importantes, comme les moteurs, sont immédiatement tombés à la verticale. Dans ce cas les coordonnées données par le pilote correspondent au lieu du crash.

Au cours de cette mission, il y eut malheureusement de nombreuses pertes humaines: 91 BG - 10 disparus, 4 blessés; 303 BG - 20 disparus, 1 blessé et 1 tué; 305 BG -10 disparus et 1 blessé; 306 BG - 33 disparus, 12 blessés et 1 tué. Ce qui fait 73 aviateurs disparus en mission et dans les avions qui ont pu rejoindre l’Angleterre, 18 blessés et 2 tués.

On peut remarquer que les 3 premiers B17 ont été abattus à haute altitude et les derniers à très basse altitude. Ceci est dû au fait que sur le chemin du retour, à 13 h 13, la formation a contourné l’île d’Ouessant pour se préparer à atterrir…à Brest se croyant en Angleterre. Cette erreur de navigation a entraîné la perte de 3 B17 et la mort de 26 aviateurs. On peut ajouter une autre victime de cette erreur, le B17 41-24547 Vertigo qui fut très sérieusement endommagé au-dessus de Brest mais qui fit un amerrissage forcé beaucoup plus loin vers l’île de Bréhat.

La JG2 a perdu 2 Focke-Wulf 190 : l’Unteroffizier Paul ROSSNER de la 7./JG 2 qui a sauté en parachute et l’Unteroffizier Paul RUMPLER de la 8./JG 2 qui a trouvé la mort juste après la destruction d’un B17. J’ai été en contact avec Gerd-Günter VOSS, ancien combattant et historien de la JG2 Richthofen. Il me précisait, en Novembre 1995, que des nombreux pilotes qui appartenaient à la Jagdgeschwader Richthofen entre 1934 et 1945, seulement 68 étaient encore vivants dont 3 sur les 21 qui avaient participé à la mission du 1er mai 1943. Combien en reste-il aujourd’hui ?

B-17F 42-5780 - Black Swan - 303rd Bomb Group, 427th Squadron :

 Abattu à 11 h 24, Altitude 5000 mètres: Unteroffizier Rudolf GEHRHARDT - 9./JG 2.

‘’1124 UHR 1 BOEING FORTRESS ROEM ZWEI IN QU.14 W/3883 AUF LAND’’              = 47°12’30’’N - 2°5’0’’W Les Morandières 44320 St Père-en-Retz.

1Lt    STERLING        Jay R.

2Lt    NEILL                John L.

2Lt    ROACH             Harry E. Jr.

2Lt    PARKER            David H.

T/Sgt FIELDS              Harley W.

T/Sgt GRIFFIN            Powell E.

S/Sgt McCORMACK Arthur R.

S/Sgt WHALON          William R.

S/Sgt CASHMAN        Daniel J.

S/Sgt CLEAVELIN     Jessie C. 

Pilot

Co-Pilot

Navigator

Bombardier

Radio Operator

Engineer/Top Turret Gunner

Ball Turret Gunner

Left Waist Gunner

Right Waist Gunner

Tail Gunner

Tué

Prisonnier

Evadé

Prisonnier

Tué

Prisonnier

Tué

Tué

Tué

Tué

O-661986

O-735436

O-790294

O-661658

16014360

34162922

31099995

11033193

11051919

06293947


B-17F 41-24610 - Joe Btfsplk 303rd Bomb Group, 427th Squadron :

Abattu à 11 h 30, Altitude 6500 mètres: Oberleutnant Josef WURMHELLER - 9./JG 2.

 '’1130 UHR 1 BOEING FORTRESS ROEM ZWEI IN QU.14 W/3876 IN SEE’’                      = 47°07’30’’N - 2°35’0’’W = Entre Noirmoutier (24 km de la côte)  et Belle-Ile-en-Mer (42 km de la côte).

Ce B17 a été abattu seulement 6 minutes après Black Swan donc près de Saint Nazaire. Dans la formation des 78 B17 le Lieutenant STERLING suivait le Lieutenant WALSH qui se trouvait juste devant lui sur sa gauche. En Août 1945, le T/Sgt David LEE précisait qu’après le crash du B17 dans la mer, il avait été amené sur Belle-Ile-en-Mer avec ses 2 autres camarades, le Lieutenant Vincent WALSH et le S/Sgt Anthony PEKLINSKY.

1Lt    WALSH           Vincent X.

2Lt    FRANKLIN     John V.

2Lt    ZIEMINSKI    Edward A.

2Lt    WALKER        John H.

T/Sgt KNOTTS         Emery L.

T/Sgt LEE                  David S Jr.

S/Sgt CARITHERS  James H.

S/Sgt McMAHON    Joseph

S/Sgt PEKLINSKY Anthony J.

S/Sgt MOYER         Leroy H.

Pilot

Co-Pilot

Navigator

Bombardier

Radio Operator

Engineer/Top Turret Gunner

Ball Turret Gunner

Left Waist Gunner

Right Waist Gunner

Tail Gunner

Prisonnier

Tué

Tué

Tué

Tué

Prisonnier

Tué

Tué

Prisonnier

Tué

O-726862

O-736175

O-790319

O-661862

14071057

14071227

37069700

36350693

15078240

16092543


B-17F 42-5435 -  305th Bomb Group, 366th Squadron :

 Abattu à 11 h 50, Altitude 7000 mètres: Unteroffizier Otto KLEINERT - 7./JG 2.

  '’1150 UHR 1 BOEING FORTRESS ROEM ZWEI IN QU.14 W/4851 IN SEE’’                      = 47°27’30’’N - 3°55’0’’W =  A mi-chemin entre Belle-Ile-en-Mer (50 Km de la côte) et la Pointe de Penmarch.

La dernière position connue de ce B17 est Belle-Ile-en-Mer à 11 h 54.

1Lt    SUOMI              Einar H.

1Lt    SCHOTT           Erwin R.

2Lt    CLARK              Rene C.

2Lt    GILLESPIE       Clarence W

T/Sgt HIRSCH            Charles B.

T/Sgt SION                  Fairen R.

S/Sgt GIBSON             Willis I.

S/Sgt MARKLI           Robert G.

S/Sgt SPELTS             Richard L.

S/Sgt CAIN                 Warden

Pilot

Co-Pilot

Navigator

Bombardier

Radio Operator

Engineer/Top Turret Gunner

Ball Turret Gunner

Left Waist Gunner

Right Waist Gunner

Tail Gunner

Tué

Tué

Tué

Tué

Tué

Tué

Tué

Tué

Tué

Tué

O-661993

O-791342

O-728343

O-728469

34275145

39094414

12035148

  6894689

17099036

18067961


B-17F 42-29620 – 306th Bomb Group, 367th Squadron :

Abattu à 13 h 53, Altitude 600 mètres: Oberfeldwebel Friedrich MAY - 8./JG 2.

  '’1353 UHR 1 BOEING FORTRESS ROEM ZWEI IN QU.14 W/5959 IN SEE’’                      = 48°17’30’’N - 4°45’00’’W =  Sud de la Pointe Saint Mathieu (4 km de la côte), 10 km de la Pointe de Pen Hir. Le B17 s'est écrasé au Sud-Ouest de l'île de Béniguet.

1Lt    LUBY                Owen E.

2Lt    POWELL         Thaddaeus V

2Lt    CLAYTON       Evan D.

S/Sgt ZABAWA        Edward D.

T/Sgt VAN SICKLE  Reuben A.

T/Sgt ALEXANDER John

S/Sgt OAKMAN        Thomas D.

S/Sgt TEEGARDEN  Robert L.

S/Sgt WENTZEL       Elmer E. Jr.

S/Sgt WICHMER       Louis H.

Pilot

Co-Pilot

Navigator

Bombardier

Radio Operator

Engineer/Top Turret Gunner

Ball Turret Gunner

Left Waist Gunner

Right Waist Gunner

Tail Gunner

Tué

Tué

Tué

Tué

Tué

Tué

Tué

Tué

Tué

Tué

O-789397

O-729898

O-664870

35277184

18109106

36395122

11040855

18160074

33316525

37075765



B-17F 42-5784 – 306th Bomb Group, 423rd Squadron :

 Abattu à 13 h 54, Basse Altitude: Oberfeldwebel Walter EBERT - 8./JG 2.

  '’1354 UHR 1 BOEING FORTRESS ROEM ZWEI IN QU.14 W/5958 IN SEE’’                      = 47°17’30’’N - 4°35’00’’W =  1,5 km au Nord du port de Camaret. Le B17 s'est écrasé devant le port de Brest.

1Lt    WIGGINTON   Bart

2Lt    DENNY            Ralph L.

2Lt    NORDBERG    David J.

2Lt    FARMER          Robert C.

S/Sgt WALLACE      Ralph W.

S/Sgt HARRISON     Cleston K.

S/Sgt DYAKOVICH William J.

S/Sgt COGEN           Abraham L.

S/Sgt CYBULSKI     John M.

S/Sgt GORDON        Rob W.

Pilot

Co-Pilot

Navigator

Bombardier

Radio Operator

Engineer/Top Turret Gunner

Ball Turret Gunner

Left Waist Gunner

Right Waist Gunner

Tail Gunner

Tué

Tué

Tué

Tué

Tué

Tué

Tué

Tué

Tué

Tué

O-725561

O-728836

O-728228

O-663245

34240368

35257399

13081725

12036028

36235056

12012085



B-17F 42-5422 – 306th Bomb Group, 423rd Squadron :

Abattu à 14 h 00

  '’1400 UHR 1 BOEING FORTRESS ROEM ZWEI IN QU.14 W/6966 IN SEE’’                      = 48°22’30’’N - 5°5’00’’W =  Sud de l'île d'Ouessant (7 km de l'île d'Ouessant, 9 km de l'île de Molène). Dans le rapport officiel de la JG2 du 1er Mai 1943 c'est la position la plus proche du crash avec l'heure probable car ce B17 a survolé Brest.

''PROBABLEMENT DETRUIT PAR LES CHASSEURS''

Bundesarchiv 2a  

Le B17 s’est écrasé entre 5 et 8 km au Sud de la côte de l’île d’Ouessant. Néanmoins la localisation du combat aérien et le pilote allemand qui a abattu ce B17 ne sont pas établies clairement. 2 pilotes allemands revendiquent la destruction de B17 dans cette zone mais 1 h plutôt :

 Abattu à 13 h 05, Altitude 500 mètres: Leutnant Hans-Ulrich TARTSCH - 8./JG 2.

  '’1305 UHR 1 BOEING FORTRESS ROEM ZWEI IN QU.14 W/6965 IN SEE’’                      = 48°22’30’’N - 5°15’00’’W =  12 km au Sud-Ouest de l'île d'Ouessant.

  Abattu à 13 h 08, Altitude 50 mètres: Unteroffizier Paul RÜMPLER - 8./JG 2.

  '’1308 UHR 1 BOEING FORTRESS ROEM ZWEI IN QU.14 W/6961 IN SEE’’                      = 48°27’30’’N - 5°25’00’’W =  20 km au Nord-Ouest de l'île d'Ouessant. Je pense qu'il y a une erreur de frappe dans l'archive 14W/6861 (125 km de Brest c'est peu probable).

Bundesarchiv 1a

Mais à 13 h 05 ou 13 h 08, la formation de B17 passait à l’Ouest de l’île d’Ouessant et à 13 h 13 amorçait un grand virage pour se préparer à atterrir par erreur à Brest. Les B17 sont sortis de l’enfer de Brest vers 14 h05. ’May 1, 1943 – 1340 over Brest at 500-700 feet, heavy flak, FW 190s, 1405 out of Brest’’. Peut-être une erreur de frappe dans les archives et ce serait 14 h 05 et 14 h 08 ? Au-dessus de Brest, les rapports Combat Form du 306th Bomb Group renforcent cette hypothèse. Les mitrailleurs revendiquent la destruction de 8 Focke-Wulf 190 (en réalité seul le Focke-Wulf de Paul RÜMPLER a été abattu) et précisent les heures des combats entre 13 h 50 et 14 h 40 : B17 42-29744, 13 h 50 confirmé; B17 42-5404, 13 h 50 confirmé; B17 42-29649, 14 h 00; B17 42-29993, 14 h10; B17 42-24629, 14 h 13 confirmé; B17 42-29993, 14 h 20; B17 42-29524, 14 h 35 et B17 42-25218, 14 h40 confirmé. La destruction de ce B17 reste encore aujourd’hui un mystère.

  Après la guerre, le Lieutenant Edwin PIPP et le T/Sgt Eli ROGERS précisaient que le B17 s’était écrasé avec tout l’équipage à bord à environ 5 miles de la côte. Les 4 aviateurs rescapés furent secourus par les marins du Pax Vobis qui les amenèrent sur l’île de Sein.

1Lt    PIPP                        Edwin G.

1Lt    LEAR                      James B.

2Lt    FLOWER                Leland J

S/Sgt MELILLO              James J.

T/Sgt WILLIAMS           Buren C.

T/Sgt ROGERS               Eli C.

S/Sgt ZABAN                  Eddie

S/Sgt KACZANOWSKI Edward

S/Sgt NEUWEILER      Norman A

S/Sgt BABBS                  James L.

Pilot

Co-Pilot

Navigator

Bombardier

Radio Operator

Engineer/Top Turret Gunner

Ball Turret Gunner

Left Waist Gunner

Right Waist Gunner

Tail Gunner

Prisonnier

Tué

Tué

Prisonnier

Tué

Prisonnier

Tué

Tué

Tué

Prisonnier

O-791496

O-662806

O-419390

12041751

34136724

13032861

39160335

32397024

16098305

16072324


 B-17F 41-24547 - Vertigo - 91st Bomb Group, 323rd Squadron :

Abattu à 14 h 45, Altitude 0-5 mètres: Hauptmann Jürgen HEPE - 1./JG 2.

  '’1445 UHR 1 BOEING FORTRESS ROEM ZWEI IN QU.14 W/3918 IN SEE’’                      = 48°47’30’’N - 2°45’0’’W =  Vers l'île de Bréhat à environ 20 km au Nord de Saint Brieuc.

 Les localisations du combat aérien et du crash de ce B17 ne sont pas clairement établies. J’ai donc fait quelques recherches. Dans un document du 91st Bomb Group, il est seulement indiqué que le B17 du Lieutenant Robert RAND a été abattu en mer au nord de l’île de Brebant. Hors cette île n’existe pas mais il s’agit peut-être de l’île de Bréhat (il est courant de trouver des erreurs dans les archives).

 Dans les archives du 306th Bomb Group, il est indiqué qu’un B17 a été abattu à approximativement 49°05’N 02°50’W. Ces coordonnées correspondent à 25 km au Nord de l’île de Bréhat. Dans ce document il est également précisé que seul les 3 B17 du 306th Bomb Group ont été abattus au-dessus de Brest.

 Dans le rapport de la JG2 Richthofen du 1er mai 1943, il est indiqué ‘’(pas d’heure) UHR 1 BOEING FORTRESS ROEM ZWEI IN QU.14 W/3918 IN SEE’’. Cette position, 48°47’30’’N 2°45’0’’W, se situe à 20 km de l’île de Bréhat et 25 km au nord de Saint Brieuc. Le Hauptmann Jürgen HEPE, 1./JG2 Richthofen, a revendiqué la destruction d’un B17 à cet endroit à 14 h 45.

 Ce B17 fait partie malheureusement des avions qui ont survolé Brest. Sérieusement touché par la FLAK et les chasseurs allemands il fut contraint de quitter la formation. Le B17 Vertigo fit un amerrissage forcé, ce qui permit à 5 aviateurs d’être sauvés. Après avoir dérivé dans leur canot de sauvetage, les 5 aviateurs seront embarqués sur un bateau de pêche et débarqués dans le port de Saint Malo.

1Lt    RAND                  Robert D.

Maj   ROSENER           Maurice

2Lt    STERNGLANZ  Donald M.

S/Sgt WAWRZYNEK Walter C.

T/Sgt HATCH              David B.

T/Sgt KING                  Clarence V.

S/Sgt FARRAR            James B.

S/Sgt PLATT               Alver B.

S/Sgt KUSOWSKI      Thaddeus F.

S/Sgt SHUMARD        Richard E.

Pilot

Co-Pilot

Navigator

Bombardier

Radio Operator

Engineer/Top Turret Gunner

Ball Turret Gunner

Left Waist Gunner

Right Waist Gunner

Tail Gunner

Tué

Prisonnier

Tué

Prisonnier

Prisonnier

Tué

Prisonnier

Prisonnier

Tué

Tué

O-661867

O-398509

O-725918

16043311

  6146062

11029310

18049941

39082742

16042107

35275693